La Maternité



Femme nous sommes, femme en devenir, femme en création, femme responsable, femme que nous voulons être.

Mère que nous serons, mère que nous sommes, mère en devenir, mère en recherche, mère en apprentissage.

Femme et mère que nous sommes au quotidien.

Société qui nous oblige, impose, légalise.

Le regard de l'autre, de l'ami(e), de l'homme, de la famille, de notre mère, de notre grand mère, de notre père, de notre grand père, frère et soeur en ligne directe.

Le regard de la nounou, l'éducateur secondaire, professeur(e), babysitter, de l'homme, la femme, l'enfant que nous croisons partout.

Être femme qui murit par l'expérience des réussites, échecs, blessures, inconforts d'un jour, remarques, jugements d'un autre jour.

Être future mère se réfléchit, s'embrasse, s'enflamme, se tourmente, se questionne.

Dans le partage de vrais gens, nous nous élévons pour mieux nous accomplir.

Nous nous essayons, revisitons, améliorons ou pas. Tel ce libre choix d'être ou de ne pas être au gré du temps, des vocations, passions, opportunités, rencontres.

Lorsque nous sommes dans ce court terme "Les 9 Mensuelles" pour vivre la "rencontre avec son bébé", un tri naturel se met en place.

Un espace donné pour faire le ménage dans son passé, déterminer ce que l'on garde, se sépare, souhaitons partager.

Un espace donné pour penser ses blessures d'abandon, trahison, d'absence, blessure de coeur, blessure d'amitié, blessure parentale, blessure familiale et transgénérationnelle.

Cet espace douloureux où nous vivons aussi les blessures, le passé de l'homme qui a accepté de nous donner un enfant.


Ressurgir de cela et trouver sa respiration, et donner à son enfant la richesse de vie pour lui offrir le plus, le mieux, la paix, la conscience et l'Amour Universel dans le juste.

Quelques semaines après votre ventre s'arrondit, s'annonce au regard des autres. Et il est temps de reposer les pieds sur terre, les préparatifs psychologiques personnels, amoureux, professionnels, affectifs, matériels pour accueillir l'être que nous nourrissons en nous. Bienveillance paisible.

Accueil qui peut se faire d'un moment à l'autre. Le qui vive d'un symptôme, d'un problème de santé, d'une douleur, d'un mouvement de cet être minuscule.

Parfois fatiguée, parfois en "forme" ou en rondeur, parfois une pêche, chaque jour qui avance est unique.

La maternité est une étape de vie où nous femme en devenir devenons femme-mère / femme et mère.

Pas besoin d'un coach, tout est découverte, nous apprenons et nous redécouvrons de jour en jour.

Partager la caresse, la voix, la pensée positive, la bonne réflexion seul ou à deux avec lui/elle. Emerveillons nous de notre capacité cellulaire à transmettre et dévélopper à travers les liquides, l'alimentaire, la parole, le toucher, l'odorat, l'ouïe.

Tout est fluide et important.

Rien n'est laisser au hasard.

Soyez heureuse, libre, en paix, bienveillante, tolérante envers vous demoiselle, madame, femme, fille.

Soyez homme dans cet approche de la nouvelle femme, future maman que vous convoitez. Peu importe les difficultés rencontrées (saute d'humeur, plainte, pleur, inquiétude, refus de l'autre...), dites vous que vous avez tous 2 un chemin inaccomplis, qualitatifs, valeureux en quête vers cette rencontre 50% vous 2.


La patience est d'or et d'argent. Le Bonheur est proche. Tout comme la joie.


​Par Déborah Termet

Thera'Massage

3 rue Gourien

 22000 Saint-Brieuc

0674516950

©Tous droits réservés 2017

Mentions légales

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône YouTube
  • Instagram
  • Gris Yelp Icône
  • Trip Advisor Thera'Massage bien être
  • Twitter - Gris Cercle